Parodontologie

La parodontite, symptômes et traitements

La parodontite est une pathologie conduisant à la destruction du tissu de soutien des dents : le parodonte. Extrêmement commune, elle n'en est pas moins une maladie sérieuse aux conséquences potentiellement très graves. Des soins adaptés peuvent interrompre la progression de la parodontite. Les explications de Christian Verner, maître de conférences à la faculté de chirurgie dentaire de Nantes.1



Partager via whatsApp

Beaucoup de gens souffrent de parodontite, à des degrés divers. Chronique ou agressive, la parodontite est due à de multiples facteurs, parmi lesquels une mauvaise hygiène dentaire. Un brossage efficace associé à des bains de bouche constitue d'ailleurs le premier geste thérapeutique contre la parodontite.

Qu'est-ce qu'une parodontite ?

La parodontite est une maladie parodontale d'origine infectieuse, qui peut toucher une ou plusieurs dents. Elle correspond à la destruction du parodonte, le tissu de soutien de la dent (voir encadré ci-dessous), par des bactéries qui se sont accumulées à la surface de la dent et de la gencive.

Il existe deux formes de parodontite :

La parodontite chronique, qui est la plus fréquente, et qui évolue de manière lente à modérée
La parodontite agressive

Environ 20 % des cas, évolue plus rapidement. "Cela survient plutôt chez des personnes jeunes, âgées de moins de 30 ans, qui ont du mal à se défendre contre certaines formes de bactéries et/ou qui présentent un environnement favorable (grosse baisse de l'immunité due à une maladie ou un gros choc émotionnel par exemple)", indique Christian Verner.
La gingivite est le premier stade de la parodontite. Une hygiène dentaire rigoureuse, qui s'appliquera à éliminer la plaque dentaire et le tartre par un brossage efficace des dents et un détartrage régulier chez le dentiste, suffit à soigner cette inflammation de la gencive. Mais en l'absence de prise en charge, elle peut évoluer et toucher les tissus plus profonds du parodonte : c'est la parodontite, beaucoup plus grave.
"La gingivite est une inflammation de la gencive, qui entraîne un saignement de la gencive. Elle affecte 80 % des Français et elle est réversible. La parodontite est une inflammation de l'ensemble du parodonte, qui entraîne une perte de l'attache de la gencive et de l'os sur la dent. Les dégâts sont, dans ce cas, irréversibles", explique Christian Verner pour différencier les deux types d'inflammations.

N'hésitez pas à nous contacter devis gratuit